cure rhumatologie, cure sante

 La rhumatologie est la première affection traitée par la médecine thermale. De fait, de nombreux thermes proposent des cures spécialisées en rhumatologie et traumatismes ostéo-articulaires. C’est notamment le cas des Thermes Chevalley d’Aix-les-Bains, d’Allevard-les-Bains, de Brides-les-Bains, de Divonne-les-Bains, d’Évian-les-Bains, de La Léchère-les-Bains, de Montbrun-les-Bains, de Montrond-les-Bains, de Neyrac-les-Bains, de Saint-Laurent-les-Bains, de Thonon-les-Bains, d’Uriage-les-Bains ou encore de Vals-les-Bains.

Cure thermale en rhumatologie : INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

  • Arthrose des membres (hanche, genoux, main) et arthrose vertébrale : L’eau thermale, combinée à la chaleur, a un effet apaisant pour les curistes souffrant d’arthrose. Les soins pratiqués en cure permettent ainsi de soulager l’arthrose des membres (hanches, genoux, mains), tout comme l’arthrose de la colonne vertébrale.
  • Fibromyalgie : La cure thermale, associée à un suivi médical adapté, permet de soulager la douleur chronique induite par la fibromyalgie. Elle a également pour objectif de faciliter le mouvement et d’améliorer la gestion du stress du patient.
  • Inflammations chroniques des tendons : Les soins prodigués en cure thermale peuvent être ciblés pour traiter la tendinopathie. Ils visent à apaiser l’inflammation, réduire les douleurs et améliorer la mobilité de l’articulation.
  • Ostéoporose : Le traitement de l’ostéoporose en cure thermale est essentiellement préventif. La fragilité osseuse, induite par cette maladie, augmente les risques de fracture chez le patient. Les cures thermales ont donc également pour but de diminuer les risques de chute, afin de limiter ces fractures.
  • Polyarthrite rhumatoïde (hors poussée évolutive) : En cure, les curistes souffrant de polyarthrite rhumatoïde recouvrent leur mobilité, grâce aux bains et aux séances de kinésithérapie sous affusion d’eau. Leurs douleurs sont également soulagées, grâce aux applications de boue et aux aérobains.
  • Raideur articulaire : Les eaux thermales chaudes ont pour effet de soulager les douleurs dues à la raideur articulaire, d’apaiser les inflammations, mais aussi de stimuler la masse musculaire et le mécanisme des articulations.
  • Rhumatismes : Les vertus des eaux utilisées en cure aident à réduire naturellement les douleurs liées aux rhumatismes. Un séjour thermal permet ainsi de limiter la prise de médicaments, tout en stimulant l’articulation pour qu’elle conserve sa mobilité.
  • Sciatique : La cure thermale est une option thérapeutique intéressante, en cas de sciatique persistante ou récidiviste. Les bains de boue se révèlent ici particulièrement efficaces sur la symptomatologie douloureuse.
  • Séquelles d’entorses, de luxations : La cure thermale est une alternative thérapeutique naturelle efficace pour réduire les séquelles de traumatismes ostéo-articulaires, comme les entorses et les luxations responsables de chevilles et d’épaules douloureuses.
  • Séquelles d’intervention chirurgicale orthopédique : Les cures proposent des programmes d’éducation et de rééducation à la suite d’une intervention chirurgicale orthopédique. Leurs effets décontractants et antalgiques permettent de réduire les douleurs et d’améliorer la mobilité articulaire, tout comme les raideurs musculaires.
  • Spondylarthrite ankylosante (hors poussée évolutive) : La cure polyarthrite ou spondylarthrite permet au patient de recouvrer sa mobilité, grâce aux bains en piscine et aux séances de kinésithérapie sous affusion d’eau. Ses douleurs sont, quant à elles, soulagées par les applications de boue et les aérobains.
  • Suites de fractures : La cure thermale aide à résorber les douleurs et à améliorer la mobilité du patient ayant souffert d’une fracture. Le but de la cure étant ici de renforcer les muscles et d’assouplir les articulations.
  • Tendinite (épaule, coude, hanche, talon) : Une prise en charge thermale, axée sur la balnéothérapie, contribue à améliorer l’état des curistes atteints de tendinites de l’épaule, du coude, de la hanche, ou du talon.
  • Troubles musculo-squelettiques (TMS) : Lombalgie, cervicalgie, épicondylite latérale du coude et affection du canal carpien, sont autant de TMS douloureux, inconfortables et handicapants au quotidien. Des troubles soulagés par les vertus des eaux thermales, qui permettent de réduire les douleurs, d’apaiser l’inflammation et de conserver la mobilité des articulations.

Rhumatologie : un soin thermal adapté à vos besoins

Les affections en rhumatologie et les traumatismes ostéo-articulaires trouvent une réponse naturelle dans les cures thermales. Ces dernières s’adaptent aux symptômes et à la condition physique de chacun, en offrant un vaste panel de soins thermaux efficaces.

  • Aérobain
  • Application de boue
  • Cabine sudation
  • Cataplasme boue
  • Cure boisson
  • Douche au jet
  • Douche pénétrante
  • Étuve vapeur
  • Hydromassage en piscine
  • Hydrothérapie générale
  • Hydrothérapie locale
  • Massage sous l’eau
  • Mobilisation en piscine
  • Piscine thermale

NOS STATIONS THERMALES TRAITANT LES PROBLEMES RHUMATOLOGIQUES ET LES TRAUMATISMES OSTEO-ARTICULAIRES :