Les études scientifiques menées dans les stations thermales en Auvergne Rhône-Alpes

Les stations thermales de Rhône-Alpes participent activement à la recherche médicale. Elles accueillent ainsi plusieurs projets d’études thématiques, traitant de l’efficacité de la médecine thermale sur divers troubles et pathologies.

ÉTUDES SCIENTIFIQUES – médecine thermale :

  • Etude Educatherm : santé et rondeurs
    Cette étude, menée conjointement par les Thermes de Brides-les-Bains et le service nutrition de l’Institut Pasteur de Lille, a permis d’évaluer les effets positifs de la cure thermale sur le poids, l’activité physique, l’alimentation et le bien-être psychologique & physique. Des effets renforcés et pérennisés par le programme d’éducation thérapeutique « En Thermes de Santé et de Rondeurs ».

  • Etude Maâthermes : surpoids et obésité
    L’étude Maâthermes, avec la participation des stations de Brides-les-Bains et de Vals-les-Bains, se sont attachés à évaluer le service médical du thermalisme pour la prise en charge du surpoids et de l’obésité. Cette étude met en exergue l’efficacité supérieure de 3 semaines de cure thermale, par rapport aux traitements classiques médicamenteux du surpoids et de l’obésité.

  • Etude Thermarthrose : arthrose du genou
    Les Thermes Chevalley d’Aix-les-Bains ont participé à l’étude Thermarthrose, pour évaluer les effets de la cure thermale sur l’arthrose du genou. L’étude a pu démontrer tout l’intérêt de la médecine thermale comme traitement complémentaire des thérapeutiques non chirurgicales habituelles de la gonarthrose et souligner l’efficacité considérable des soins thermaux sur la douleur.

  • Etude Stop-Tag : trouble de l’anxiété
    L’étude Stop-Tag a démontré les bienfaits de la cure thermale à orientation psychosomatique sur le trouble anxieux généralisé. L’étude a comparé les effets du thermalisme à ceux de la paroxétine, traitement de référence du trouble de l’anxiété. Les résultats ont permis de constater une réelle efficacité du thermalisme sur les patients souffrant d’un TAG sévère.

  • Etude Pacthe : accompagnement et réhabilitation post-thérapeutique après rémission complète cancer du sein
    L’étude Pacthe évalue les bénéfices, en milieu thermal, du programme d’accompagnement et de réhabilitation post-thérapeutique, destiné aux femmes en rémission complète d’un cancer du sein. Une étude qui démontre une amélioration de la qualité de vie à 6 mois des patientes concernées, agissant positivement sur leurs symptômes de dépression et sur la qualité de leur sommeil.

  • Etude Thermes & Veines : insuffisance veineuse chronique
    L’étude Thermes & Veines, avec la participation de la station de La Léchère-les-Bains, a permis d’évaluer l’efficacité de la cure thermale sur l’insuffisance veineuse chronique sévère. Bien que celle-ci n’ait pas révélé d’effet significatif sur l’incidence des ulcères de jambe, elle démontre une nette amélioration de la gravité de la maladie veineuse, grâce à la médecine thermale.

 

LOGO Afreth          Médecine THERMALE.Cneth