Rediffusion du film "LA CURE"... France 2, replay jusqu'au 21 juin 2020

Rediffusion du film "LA CURE"... France 2, replay jusqu'au 21 juin 2020

Encastrée entre montagne et lac Léman, la station thermale d’Evian-les-Bains accueille des milliers de curistes venus des quatre coins de la France. À bord de ce vaisseau de bout du monde, plusieurs personnages se déplacent dans l’espace de mondes parallèles. Ils plongent, ils émergent, et se déchargent petit à petit de leurs fardeaux. La cure reconstitue une odyssée aquatique de trois semaines de soin au rythme des sept passagers choisis. Sous l’effet de l’eau, de mains expertes, d’une micro-société éphémère et d’un cadre où le temps semble s’être arrêté, ce film raconte une parenthèse unique dans l’existence pour méditer sur sa condition.

La cure raconte la traversée de sept curistes qui ne se connaissent pas mais participent à la même cure thermale pendant trois semaines dans la station d’Evian-les-Bains. Ce sont les passagers d’un vaisseau immobile, huis clos apaisant où la lumière est bleue et blanche…à la limite de la surexposition. Celle qui opère sur les corps et les esprits et relie les hommes; celle qui fait passer d'un état à un autre, d'une personne à une autre, c’est l’eau. Ici, elle est vu comme le liquide originel, celui dans lequel on se permet de lâcher prise sous l’œil discret et bienveillant des agents. Après chaque soin elle emporte avec elle les histoires, les tensions, les silences. Une fois usée, elle retourne dans l’immense Lac Léman. La boucle est bouclée. Catherine a subi plusieurs cancers, abîmée par les traitements, elle fait la cure pour prouver aux siens qu’elle tient bon. Jeanine commence à ne plus pouvoir fermer ses chaussures et perd doucement le contrôle de ses mains. Dominique a perdu un être cher il y a dix ans et elle a trouvé ici l’accès à « l’illusion d’une sérénité ». Giorgio est un clown dans les couloirs mais pendant les soins, il est particulièrement discipliné pour assurer au mieux son maintien. Monsieur Boucher est un ancien danseur étoile de l’opéra de Paris; Il vient ici depuis 37 ans sans quoi il n’aurait pas pu exercer son métier. Monsieur Grangé a souffert d’avoir dû suivre le chemin de son père, paysan. Pendant que l’eau apaise son corps lourd et endolori, elle fait rejaillir le souvenir de ses parents disparus. Dominique a quelque chose de Chaplinesque dans ses mimiques et sa gestuelle. Il est séropositif et vient traiter son corps souffrant. Drôle et triste, la cure est pour lui un rendez-vous incontournable avec son passé.

film CURE.EVIAN

En acceptant nos fêlures dans ce huis clos lumineux et liquide, la misère ordinaire de notre condition apparaît progressivement sous un autre jour; elle coule. Dès le premier jour, Florian Geyer suit de près ces curistes, ce qu’ils vivent dedans et dehors, leur parole et leur mouvement. Il recueille petit à petit leur journal de bord, leur journal de corps, quand ils se réparent. Leurs histoires s’entremêlent et entrent en échos car si leurs lourdes trajectoires différent, leur combat pour vivre est chargé d’espoir. Au fil de leur traversée, l’envie de vivre redevient urgente et criante. C’est la quête de ce film, témoigner de cette lumière lorsqu’elle est visible par les fissures.

▶️   En Replay jusqu'au 21 juin 2020 :